Bienvenue !

 
 

Nous sommes une association de sages-femmes agissant pour la promotion du diagnostic et de la prise en charge des douleurs périnéales et vulvaires.

Si vous souffrez de VAGINISME, VESTIBULODYNIEDYSPAREUNIES... ou que vous êtes un professionnel de santé qui prend en charge des patientes souffrant de VULVODYNIE ou tout simplement, si vous désirez en apprendre plus sur ce sujet, ce site est pour vous !

 

La prise en charge de la douleur, quelles que soient son intensité, son origine et les personnes qu'elle concerne, est une obligation légale pour les professionnels de santé.

Les textes relatifs à la prise en charge de la douleur ne font pas de distinction selon les douleurs. En application du Code de la Santé Publique : « Toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée » (article L1110-5).

 


Une partie du texte suivant est extrait du livre "Le fil d'Ariane". Nous vous recommandons sa lecture, retrouvez-le dans la partie "Nos ressources".


Le Périnée, qu'est ce que c'est ?


Le périnée est un éventail musculaire à l'innervation complexe, centré par un noyau tendineux, au sein d'un anneau pelvien osseux, entre pubis et coccyx, en relation avec le rachis et les membres inférieurs. Il est exposé ainsi que la muqueuse vulvaire aux agressions infectieuses, mécaniques, hormonales et physiologiques, à la posture, à la pression abdominale, aux émotions et au système neuro-végétatif.


Un grand nombre de douleurs périnéales associent un déséquilibre mécanique du bassin, musculaire et ou osseux, sous tendu par un terrain d'hypersensibilité tissulaire à la douleur. Ce terrain peut être initié ou aggravé par des traumatismes d'origines diverses, corporels et ou émotionnels, et entretenu par un "embrasement" neuro-végétatif.


Il existe donc un cercle vicieux qui se met en place qui engendre d'inévitables incompréhensions relationnelles, en particulier au sein du couple et de l'entourage en général. La dyspareunie et la vulvodynie affectent en effet intensément la vie de couple, provoquant un sentiment de perte d'estime de soi, de culpabilité, de baisse de libido ou encore un très grand sentiment d'incompréhension.


Par ailleurs l'absence de remède satisfaisant, le manque d'information, le caractère "tabou" de ces douleurs, la méconnaissance encore répandue dans le milieu médical et paramédical, font de ces pathologies une affection très frustrante et épuisante.


Un ensemble de muscle oui, mais aussi:

  • Une "Porte" d'identité, porte de plaisir, porte de sexualité, porte de fécondité, de maternité et porte de la relation.

  • Une Porte de la vie et pourtant méconnue, délaissée, maltraitée, à la fois objet de convoitise et de plaisir, mais aussi d'agression violente et de domination, d'ignorance et de rejet.

  • Il est pourtant espace à découvrir, à honorer, à estimer et à préserver, à restaurer si besoin.


Il est indispensable car c'est:

  • Le lieu de l'assise, nécessaire au repos, à la convivialité, à l'étude

  • Le lieu de l'échange, par le plaisir, la sexualité, la mise au monde de l'enfant

  • Le lieu de l'élimination, nécessaire, de ce que le corps ne retient pas pour son fonctionnement optimal, liquides et solides, par la voie urinaire et digestive.


Environ 15% des femmes seront touchées dans leurs vies par un problème de douleurs périnéales.