Traitements Médicamenteux

Le professionnel que vous consultez peut vous proposer différentes solutions adaptées à vos symptômes et à leurs causes.

Il peut s'agir de :

 

  • Crèmes anti-inflammatoires : peu efficaces

 

  • Crèmes anesthésiques :

Préparation magistrale sans équivalence pharmaceutique

- Chlorhydrate de lidocaine 10%

- Eau purifiée 15%

- Lanoline anhydrique 35%

- Vaseline blanche 40%

Appliquer matin et soir pendant 6 mois

 

  • Crèmes hormonales à base soit œstrogènes, soit de testostérone soit de corticoïdes

 

  • Injection locale dans le vestibule : d’anesthésiques (lidocaïne) ou de corticoïdes.

 

  • Huile d'amande douce, huile de jojoba, crème cicatrisante, gel d'aloe vera, crème à la vitamine E... une application par jour après la toilette intime.

L’onagre, capsule végétale, 500mg

Posologie par jour : 1500mg

- Sècheresse + : 1 gélule intra vaginale le soir.

- Sècheresse ++ : 1 gélule intra vaginale le matin et le soir.

- Sècheresse +++ : 1 gélule intra vaginale le soir, plus 2 gélules per os le soir.

 

  • Les antibiotiques et les antifongiques s'il existe un composant infectieux associé :

Protocole Mycose (PAS DE PRESCRIPTION SAGE-FEMME)

Fluconazole 150 mg 1cp/jour, pendant 5 jours (si mycose en cours, faire faire un prélèvement vaginal !!) puis 1cp/semaine pendant 6 semaines, 6 mois, 1 an ou 3 ans si récurrence+++

Le traitement est à associer à des informations de prévention et des information sur les symptômes (rougeur, grattage et pertes abondantes). S'il n'y a pas de pertes, il s'agit certainement d'une sècheresse vulvaire.

 

  • Les antalgiques (antidouleurs) : souvent inefficaces.

 

  • Un anxiolytique (l'amitriptyline): un traitement qui, utilisé à de faibles doses permet de diminuer la conduction nerveuse de la douleur.